Nos chroniques



Nos chroniques

Les stars du catch

Crédit photo : WWE

L'histoire du catch professionnel débute vers la fin du 19e siècle. Ce n'est cependant que des années plus tard que les premières stars virent le jour et donnèrent au catch ses lettres de noblesse en le faisant connaître au plus grand nombre. Ed Lewis dans les années 20 apporta certaines bases techniques et imagina, avec son Gold Dust Trio, le catch comme on le connaît actuellement. Ce catcheur est considéré par d'autres grands noms du catch (Thesz, Gagne,…) comme la plus grande figure de l'histoire de ce sport.

Cependant, Ed n'était en réalité qu'une idole dans son état du Wisconsin et un catcheur de renom dans l'ensemble des USA mais il ne peut raisonnablement pas être considéré comme la première star mondiale.

Jim Londos véritable phénomène des années 30 devint incontournable aux USA et dans son pays d'origine la Grèce. Il popularisa la mise en place des gimmicks reprise un peu plus tard par Gorgeous George.

 

stars 1

Jim Londos

 

stars 2

Gorgeous George

 

La mondialisation de la disciple était en route.

  • Partie 1: Lou Thesz, la première star mondiale
  • Partie 2: Le japon des années Rikidozan, le "père" du Puroresu
  • Partie 3: Quand El Santo créa la Lucha Libre
  • Partie 4: Et la France dans tout ça…??
  • Partie 5: Les nouvelles générations…
  • Partie 6: les années 80…
  • Partie 7: les années 90…
  • Partie 8: Aujourd'hui…

 

Partie 1: Lou Thesz, la première star mondiale.

 

stars 3

Lou Thesz et son manager Ed Lewis

 

A la fin des années 30, le catch, qui jusqu'ici n'était souvent qu'un divertissement que proposaient certains patrons dans le but de détendre leurs ouvriers (rappelons nous que le moral de la classe ouvrière était au plus bas suite à la crise économique de 1929), devient un phénomène national. Le jeune public commença alors à se passionner pour cet art encore méconnu en Europe et une star se démarqua par son style unique et son charisme que l'on comparait même à celui du président Roosevelt. Cette figure considérée encore aujourd'hui par beaucoup comme le plus grand catcheur de l'histoire était évidement Lou Thesz. En 1937, seulement 5 ans après ses débuts et alors âgé de 21 ans, le jeune Thesz devint AWA champion. Ceci marque un tournant dans le monde du catch, Thesz étant désormais considéré comme un sportif à part entière et nous plus seulement comme un « clown » venu dans le seul but de distraire.

Rappelons qu'entre la mise en place du Kayfabe par le Gold Dust Trio en 1925 et le milieu des années 30, le catch regagna en popularité notamment auprès des jeunes américains mais ce sport ,qui n'en était plus vraiment un au yeux de beaucoup, était boudé des adultes qui ne le considéraient plus comme légitime.
 
Malheureusement, la seconde guerre mondiale détournera l'intérêt de la population pour le catch et Thesz retomba dans un quasi anonymat. Mais la passion qu'avait cette légende pour son sport n"était pas morte pour autant. Il continua à catcher, il perdit son titre AWA en 1938 avant de récupérer le titre de champion NWA en 1939 (à l'époque, titre le plus important pour un catcheur)

Thesz ayant connu la gloire et les honneurs durant des années demanda toujours plus d'argent. Malgré son talent, le public délaissait le catch et les dirigeants de la NWA ne pouvaient donc plus satisfaire financièrement notre héros. Il connaîtra ainsi une traversée du désert de plus de 10 ans.
 
La NWA n'avait pas oublié l'impact qu'il avait eu sur les fans et sa grande classe dans le ring, c'est ainsi qu'à la fin de la guerre quand l'intérêt des fans redoublait, Thesz redevint incontournable. Il récupéra (*1) son premier titre de la National Wrestling Alliance 1949 et le conservera 7 ans.(avant, la NWA était la National Wrestling Association et non la National Wrestling Alliance et son système de territoires).

 

Partie 2: Le japon des années Rikidozan, le "père" du Puroresu.

 

stars 4

Rikidozan

 

A la sortie de la guerre, le japon panse ses plaies. il semble avoir besoin d'un héros local, de quelqu'un pouvant incarner à nouveau sa puissance déchue. Ce quelqu'un n'est bizarrement pas japonais mais Coréen et se prénomme Rikidozan.

Le rêve de Rikidozan était de devenir Sumo. Il intégra donc une école renommée mais ayant peur de la discrimination courante envers les Coréen au japon à l'époque, il se fit passer pour un japonais pur souche.

Il devint, malgré son physique peu prometteur (1m75 pour 105 Kilo) un sumo de premier rang avec un palmarès intéressant: 135 victoires pour 82 défaites. Les responsables de son école de sumo saisirent alors que Rikidozan était Coréen et lui firent comprendre qu'il n'était plus le bienvenu. Rikidozan abandonna alors le sumo le justifiant par des soucis financiers.
 
Rikidozan commença sa carrière de lutteur professionnel et migra très vite aux états-unis battant catcheurs sur catcheurs. Le japon le rappela voyant en lui l'icône du pays d'après guerre.

Cependant, il faut noter que certains matchs de Rikidozan restent controversés, en effet, des rumeurs stipulent que la star n'hésitait pas à porter les coups réellement. Le 17 août 1958, Rikidozan devint la plus grande star du catch japonais remportant le titre intercontinental de la NWA aux mains de Lou Thesz. Les deux hommes se lièrent alors d'amitié et catchèrent une multitude de fois aux USA et au Japon sans que l'un ne prenne l'ascendant sur l'autre.

Rikidozan forma aussi la future génération de catcheurs japonais comme Giant Baba et Antonio Inoki. Il est considéré comme le père du puroresu, il fonda la première grande fédération japonaise, la Japan Pro Wrestling (la New Japan Pro Wrestling d'Inoki et la All Japan Pro Wrestling de Baba doivent leurs noms à cette première fédération). Il meurt tragiquement, tué dans une boite de nuit par la mafia japonaise à l'âge de 39 ans.

 

Partie 3: Quand El Santo créa la Lucha Libre.

 

stars 5

El Santo

Considéré comme un saint au Mexique (El Santo signifiant le saint) El Santo commença par la lutte classique et le Ju-Jitsu. En mixant ces deux arts martiaux il fonda la Lucha Libre.

Dans les années 30, El Santo cachait déjà sous différentes identités ( El Hombre Rojo, El Murcielago II,…) son style aérien unique tranchait totalement avec le catch proposé au USA et au Japon par Ed Lewis, Lou Thesz ou Rikidozan. Il popularisa les Tope Suicida (mouvement inventé par le All Black George Tiki au début des années 30), les hurricanranas et autres prises de hauts vols. En 1952, El Santo connut une feud légendaire face à l'autre star de l'époque: Blue Demon

El Santo catcha jusque dans les années 80 et possède donc l'une des plus longues carrières de l'histoire du catch juste derrière Lou Thesz qui lui catcha jusqu'en 1990. Pour être plus précis, Lou Thesz catcha de 1932 à 1965 à temps plein puis jusqu'à 1978 à temps partiel et fit son dernier match en 1990. El Santo, quant à lui, catcha à temps plein de 1935 à 1980 puis à temps partiel jusqu'en décembre 1982.

Il faut aussi retenir de la carrière Del Santo sa filmographie qui a contribué au succès du catch à travers le monde. Il accentua encore le rôle des Gimmick et devint l'idole de tout un peuple mais aussi de la star mexicaine de la nouvelle génération: Mil Mascaras.

 

Partie 4: Et la France dans tout ça…??

 

stars 6

L'ange blanc

 

Le catch français connut son apogée dans les année 50/60 et sa star principale s'inspira Del Santo, il s'agit de l'Ange Blanc. Énigmatique, mystérieux, qui était vraiment l'ange blanc?

L'ange blanc originel s'appelait en fait Fransicso Pino Farina et non Charles Eltès comme certains le suggèrent. Il n'a pas été garde du corps de Jean Marie le Pen comme on a pu le penser…

Mais revenons en aux faits, l'ange blanc devint la star française (il était né espagnol) des années 60, il cachait régulièrement devant plus de 15 000 personnes. Il fut même engagé par la société du tour de France dans le but de divertir les fans en atomisant un méchant à la fin de chaque étape.

L'ange blanc meurt en 1980 enterrant avec lui ses mystères, avait-il lutté au coté Del Santo? Personne ne le saura jamais. Ce qui est sur, c'est que beaucoup de « Fake » Ange blanc pullulaient dès les années 70 sur les rings de catch de la France entière, ce qui met encore l'accent sur l'impact de ce lutteur. Autre fait marquant: la mort de l'Ange Blanc coïncide avec une perte de popularité du catch en France.

 

Partie 5: Les nouvelles générations…

Dans les années 70 de nouvelle stars virent le jour un peu partout dans le monde. Au Mexique Mil Mascaras et Blue Demon  prirent petit à petit la relève Del Santo. Au Japon Antonio Inoki et Giant Baba continuèrent à populariser le puroresu.

Au USA, la relève de Lou Thesz fut plus difficile. Deux styles s'affrontèrent:

1) Le style classique, technique dans la lignée de Lou Thesz

2) Un style plus extraverti, plus extravagant qui met en avant la puissance physique au détriment de la technique.

Le premier style fut défendu par les fédérations mythiques qui ont contribué au succès de Lou Thesz: la NWA, avec des catcheurs comme Harley Race, Terry Funk, Jack Briscoe ou Ric Flair et l'AWA avec Verne Gagne ou Nick Bockwinkel.

Les puristes diront que l'AWA était encore plus basée sur la technique que la NWA. L'AWA a d'ailleurs été la grande inspiratrice du catch japonais avant l'avènement du Strong Style chez NJPW et du King's Road chez AJPW dans les années 90.

Le second style, quant à lui, était prôné par la fédération en devenir, la WWE avec notamment un catcheur à la plastique étonnante: Billy Graham 

A cette époque, les gens voyaient encore le catch sous un angle sportif et la WWE eut du mal à s'imposer en dehors de son territoire du Nord-Est américain où son implantation était solide.

 

Partie 6: les années 80…

 

stars 7

Hulk Hogan

Il faudra attendre les années 80 et l'idée de mélanger le catch avec les stars "people" pour que le second style soit vraiment concurrent du premier. Nous devons ce nouveau tournant à deux hommes: Vince McMahon Jr qui créa en 1985 le PPV Wrestlemania et Hulk Hogan principale star de l'époque ayant repris un gimmick proche de celui de Graham mais restant favori de la foule.

Notons que quelques années plus tôt, Vince McMahon Sr, qui refusait que ses athlètes ne fassent carrière dans le cinéma, laissa partir Hulk Hogan chez le grand concurrent AWA.

Les promotions d'Hulk Hogan chez AWA étaient alors déjà comparables à celles qui, plus tard, ont contribué à sa légende.

Malheureusement, Hulk Hogan trop gourmand voulut rapidement le titre suprême de la compagnie et Verne Gagne ne l'entendait pas ainsi. C'est alors qu'il signa à nouveau chez WWF (dirigée cette fois ci par Vince McMahon Jr). Il devint la star que l'on connaît. Sa feud et son combat à Wrestlemania 3 contre André le géant sont entrés dans l'histoire.

Ric Flair continua malgré tout, à la NWA, de se concentrer sur un style de catch plus épuré, technique donc opposé à celui de la WWE.

Au japon, le seul style dominant reste basée sur l'in-ring pur et des stars comme Satoru Sayama puis Misawa et Kobashi et bien d'autres poussent la technique à un niveau toujours supérieur.

Le Mexique reste aussi fidèle à lui même mais arrive, avec des catcheurs comme El Canek, à mettre l'accent sur aspect physique sans pour autant délaisser le High Fly caractéristique de ce pays.

 

Partie 7: les années 90...

Aux USA, on peut décomposer les années 90 en deux parties. Durant la première, le public semble bizarrement vouloir revenir à un style de catch épuré basé sur la technique. Les stars incarnant ce nouveau virage sont Bret Hart pour la WWE et Sting pour la NWA qui, elle, n'avait jamais vraiment changé de style. La seconde partie verra un retour de l'omniprésence des Gimmicks (un peu à l'image des années 80) et la délétion de la technique que ce soit à la WWE avec des catcheurs comme The Rock ou Steve Austin mais aussi à la WCW (ancienne fédération intégrées dans la NWA sur le territoire de la JCP) avec Goldberg ou Hulk Hogan. Notons cependant qu'une partie du roster de la WCW était composée de catcheurs poids légers dont le style se rapprochait de celui Del Santo ou de l'Ange Blanc.
 
Au Japon, le High Fly est mis en avant grâce à Jushin Liger quant au Mexique, des catcheurs poids lourds firent pour la première fois leurs apparitions dans les main-events comme Cibernetico ou El Mesias.

 

Partie 8: Aujourd'hui…

De nos jours, on retrouve encore le style de Lou Thesz puis Rikidozan dans toutes les fédérations du monde ( Chris Jericho, Daniel Bryan chez AEW et WWE par exemple). Le style initié par Vince McMahon et Hulk Hogan est aussi toujours présent dans les grandes fédérations mais semble un peu lasser certains « puristes ».
Le style Del Santo est lui aussi toujours d'actualité (la majorité des catcheurs mexicains, les juniors aux Japon…)

 

Nous devons donc beaucoup à ces pionniers qui ont su définir les grandes lignes de ce qui fait la beauté du catch actuel. Merci à eux pour leur passion et leur dévotion qui continuent à nous faire rêver...

 

(1*) : ce titre était vacant suite à un accident de la route d'Orville Brown qui le contraint à mettre fin à sa carrière.


Débat Catch
Débat Catch

 Recommandé pour vous

Ils ont partagé leur avis

  1. Commentaire(s) (4)

  2. Ajoute le tien
Commentaire supprimé par Catch-Newz.

Bonne chronique sur un sujet très vaste mais qui a été bien résumé ici.
Pour rebondir sur un autre message qui parlait du manque de gimmicks autour des années 90, il faut se rappeler que la WWE a connu le scandale des stéroïdes. Cet événement a obligé McMahon, contre ses envies, a mettre en avant des jeunes stars avec des physiques différents, que ce soit les physiques moins imposants et plus techniques comme Hart, 1-2-3 Kid ou Owen Hart et de l'autre côté des "gros tas " pour reprendre...

Bonne chronique sur un sujet très vaste mais qui a été bien résumé ici.
Pour rebondir sur un autre message qui parlait du manque de gimmicks autour des années 90, il faut se rappeler que la WWE a connu le scandale des stéroïdes. Cet événement a obligé McMahon, contre ses envies, a mettre en avant des jeunes stars avec des physiques différents, que ce soit les physiques moins imposants et plus techniques comme Hart, 1-2-3 Kid ou Owen Hart et de l'autre côté des "gros tas " pour reprendre l'expression de quelqu'un de célèbre. Ces "gros tas", ça serait des gens comme Mabel, Natural Disaster, etc...
Enfin bref, le changement a été plutôt forcé que vraiment voulu de la part des promoteurs. Par contre, je suis d'accord, des stars comme Hart commençaient à devenir plus importantes que les stars des années 80 et une partie du public voulait plus de ça.

Pour une prochaine fois, j'ai eu une idée comme ça, pourquoi pas le sujet des managers dans le catch.

Lire la suite
Altgov
Commentaire supprimé par Catch-Newz.

Merci pour ton commentaire!

Effectivement, la wwf est entrée dès 1993 dans la "New Generation Era" (bye bye la "Golden Era") et le scandale des stéroïdes a joué un grand rôle dans ce changement. (j'aurai dû en parler)
Pour les managers, j'y réfléchirai, ce n'est pas ma plus grande passion à priori mais pourquoi pas. ^^

Gnagnagna
Commentaire supprimé par Catch-Newz.

Chouette Billet, encore une fois! Merci!
Petit désaccord toutefois pour ma part: le début des 90s est carrément en plein dans les gimmicks et attirent tout autant les fans que le style technique. Hart partage quand même l'affiche avec des noms portés sur le gimmick comme Taker, Crush, Natural Disaster, Razor Ramon, Tatanka, etc...

hellmojo
Commentaire supprimé par Catch-Newz.

Bonjour,
Merci pour ton commentaire.
Effectivement les gimmicks ont toujours été très présentes surtout chez wwe. Ce que je voulais dire c'est qu'une partie des fans semblaient réclamer autre chose . Quelque chose de différent par rapport à ce que l'on connaissait chez wwe dans les années 80 et incarné par des catcheurs plus petits, plus techniques et moins stéréotypés comme Bret Hart, Owen Hart ou HBK.
J'ai effectivement fait une erreur en parlant de fans et non d'une partie d'entre eux....

Bonjour,
Merci pour ton commentaire.
Effectivement les gimmicks ont toujours été très présentes surtout chez wwe. Ce que je voulais dire c'est qu'une partie des fans semblaient réclamer autre chose . Quelque chose de différent par rapport à ce que l'on connaissait chez wwe dans les années 80 et incarné par des catcheurs plus petits, plus techniques et moins stéréotypés comme Bret Hart, Owen Hart ou HBK.
J'ai effectivement fait une erreur en parlant de fans et non d'une partie d'entre eux. D'ailleurs l'attitude era quelques années plus tard (et dans un tout autre style) a bien prouvé que beaucoup de fans étaient attachés aux "personnages".
Merci donc pour ton commentaire très pertinent !

Lire la suite
Le commentaire a été modifié il y a il y a environ 1 mois par Gnagnagna Gnagnagna
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?
Encore plus: |

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2020 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche