Newz AEW



Newz

La pandémie a permis de changer l'état d'esprit de beaucoup de catcheurs selon Kenny Omega

 

Durant son entrevue avec le Wrestling Observer Radio, Kenny Omega nous a parlé de Daniel Bryan, CM Punk, du futur jeu vidéo de l’AEW mais il nous a aussi parlé du changement d'état d’esprit chez beaucoup de catcheurs durant la pandémie.

Kenny Omega nous dit :

“Le fait de devoir travailler devant aucune foule a été une énorme révélation pour beaucoup de lutteurs. C'est un tout nouvel ensemble de compétences et une forme d'art entièrement différentes.

Ça a vraiment mis en perspective le fait que, "attends une minute, même si les mouvements sont cool et que les mouvements cool sont encore plus cool, peut-être que tout ne tourne pas autour des mouvements". Lorsque vous n'avez pas la réaction artificielle de la foule, il ne reste que les athlètes sur le ring et vous devez juger en fonction de ce que vous voyez et ressentez et de la façon dont ces artistes vous attirent. Souvent, ce qui vous attire, c'est la réaction de la foule."

 
 

Cette pandémie a donc obligé à une meilleure et plus grande réflexion chez un grand nombre de catcheurs et pas seulement à l'AEW. Une réflexion au niveau de la psychologie in ring, de la perception imaginaire d’une foule et ça a permis aussi un travail plus poussé sur le storytelling car s’il n'y a pas de foule, la prise de risque devient moindre chez certains catcheurs, même s’ils sont regardés à la télévision.

Il poursuit en disant :

“L'une des choses que je fais lorsque j'étudie la lutte, c'est que j'aime regarder des matchs annoncés comme incroyables et parfaits, et j'aime les regarder en sourdine. Si je peux encore apprécier ce match, sans entendre la réaction de la foule, alors ces athlètes ont vraiment fait quelque chose de spécial.

Dans certains cas, il y a des performances qui ne résistent pas au "test du mode silencieux". À ce moment-là, si je n'entends pas les fans et qu'ils ne me disent pas ce que je suis censé aimer, qu'est-ce que je cherche ? Je cherche l'énergie dans la vente, l'énergie dans le visage, les réactions, la façon dont l'arbitre s'exécute et vend les quasi-coupures.”

Une nouvelle fois, une très belle analyse et un très bon conseil de la part de Kenny Omega. Beaucoup de personnes sont influencés sciemment ou non par les réactions des foules, tout sport ou spectacles confondus. Le fait d’utiliser la technique dont nous parle Kenny Omega permet de créer un vide et surtout un espace de réflexion.

Il ajoute :

“C'est pourquoi certaines personnes ont progressé plus que d'autres pendant la pandémie. Qu'il s'agisse d'un problème athlétique ou d'un manque d'énergie, beaucoup de nos lutteurs ont réussi à captiver les fans à cette période où il n'y avait personne et où ils devaient dépenser une énergie supplémentaire pour réaliser une performance que les fans n’offraient pas aux téléspectateurs. Ils devaient le montrer dans leur visage et leurs actions.

Vous devez être animé. Il fallait faire en sorte que la caméra vous cherche et qu'il n'y ait pas de temps mort lorsque deux artistes sont fatigués et qu'ils poursuivent une performance chorégraphiée. Il faut que ce soit une lutte.

Ceux qui abordent cette période (sans aucune foule) comme n'importe quel autre jour, en se disant 'je sais comment lutter, je vais juste aller lutter', je trouvais ces matchs plus ennuyeux et un peu pauvres. Je me suis demandé pourquoi vous preniez ça pour acquis et n'évoluiez pas avec le temps. L'énergie de la foule vous a aidé à certains moments, maintenant c'est à vous de la rendre. C'est le moment de redoubler d'efforts en tant qu'artiste.

C'est difficile de lutter devant personne, mais c'est également difficile pour un fan de soutenir une performance si vous n'avez pas l'impression que l'athlète donne le meilleur de lui-même. C'est peut-être la même performance que celle qu'il a toujours donnée, mais si vous enlevez la réaction naturelle, votre attention se porte davantage sur les concurrents sur le ring et vous force à presque sur-analyser la performance.

On s'est retrouvé à travailler plus dur devant plus de gens parce qu'on ne pouvait pas se plier à la foule et faire des plans de réaction. Au final, c'était plus 'go, go, go' et quand ce n'était pas 'go, go, go', c'était à vous de devenir plus intéressant et si vous ne l'étiez pas, le match échouait.”

Une très belle entrevue de Kenny Omega avec le Wrestling Observer, ou il nous a vraiment parlé de quasiment tous les sujets et ici bien sûr avec une belle analyse sur sa vision du catch, son éthique et sa méthodologie de travail.

Crédit photo : AEW


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2021 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche