Newz WWE



Newz

Aleister Black : ''Je devais affronter Big E au prochain SmackDown''

 

Pour ceux qui ont raté la nouvelle, Aleister Black a été le premier à réagir à son licenciement de la WWE sur Twitter. Il se disait surpris et il remerciait les fans de lui avoir donné la chance de faire vivre son personnage.

 
 

Quelques heures plus tard, il a lancé un live Twitch sur la chaîne de sa femme Thea Trinidad (Zelina Vega) où il a détaillé sa pensée. Black a expliqué qu'il n'était pas frustré ou amer envers la WWE, il a passé cinq belles années qui lui auront permis de créer une connexion avec le public et de trouver sa femme. Il ajoute :

''On m'a dit que c'était des coupures financières. Que ce soit le cas ou non, ce n'est pas important. J'ai eu de bons moments et cinq années phénoménales. Je suis vraiment reconnaissant pour ce que la WWE a fait pour moi.''

Il se dit toujours surpris par les évènements car le plan était qu'il ouvre le prochain show de SmackDown du 4 juin en affrontant Big E, mais le voici aujourd'hui licencié. La WWE lui avait même préparé un nouveau theme song. Il explique que la compagnie a préparé cette nouvelle musique pour son personnage qu'il développait doucement mais sûrement ces dernières semaines. Il imagine que la fédération de Stamford recyclera cette musique d'entrée pour quelqu'un d'autre puisqu'elle était "génial", selon lui.

Aleister Black a terminé son live en remerciant tout le monde à la WWE incluant Vince McMahon, Triple H et l'équipe des officiels. Surtout Paul Heyman qui l'a tellement aidé à avoir une place sur les écrans. Il n'a rien à dire de négatif car la compagnie lui a beaucoup donné. Black remercie aussi les fans en précisant qu'Aleister Black est mort, mais que Tommy End vivra pour toujours. Tommy End étant son ancien nom sur la scène indépendante

Crédit photo : WWE


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2021 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche