Newz WWE



Newz

Un producteur WWE réagit aux Superstars renvoyées au Performance Center

Crédit photo : WWE

Hier, on apprenait que la WWE renvoyait Keith Lee, Otis, Dabba-Kato, Mace et Omos dans son Performance Center pour suivre deux cours par semaine. Une décision qui a choqué beaucoup de personnes parmi les fans, mais un producteur de la compagnie a décidé de commenter la décision.

Shane Helms (The Hurricane) a expliqué sur Twitter que ce n'est pas parce qu'on atteint le top qu'il faut arrêter de pratiquer ou s'entrainer :

''Des joueurs qui atteignent le NBA, NFL, NHL, etc., n'arrêtent pas de pratiquer et s'entrainer car ils atteignent le top. Être signé(e) dans une importante promotion ne veut pas dire arrêter de se perfectionner. C'est en fait le moment où il faut s'entrainer encore plus fort pour se perfectionner !''

 
 

D'ailleurs, comme mentionné sur Catch-Newz, l'objectif des entrainements est d'améliorer et affiner leurs habiletés sur le ring. Une comparaison intéressante de Shane Helms, alors que les joueurs sportifs de haut niveau continuent effectivement de s'entrainer toute leur vie malgré avoir atteint le maximum dans leur carrière.

Helms précise aussi qu'il ne faut pas prendre ce Tweet comme une insulte envers quelqu'un, mais bien un encouragement où le travail va finir par payer.

 


 Recommandé pour vous

Ils ont partagé leur avis

  1. Commentaire(s) (1)

  2. Ajoute le tien
Commentaire supprimé par Catch-Newz.

Puis surtout pour le cas de Keith Lee je me demande aussi si c'est pas juste un moyen de le garder en bonne forme pour qu'il puisse faire ses prise hallucinante pour sont poids car la dernière fois qu'il a fait un Dive par dessus la 3e corde sa tête a violament toucher le bords du ring donc oui un mec comme ça doit rester en forme pour rester au niveau sinon il court des risque sur le ring

Maverickd
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?
Encore plus: | | |

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2021 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche