Newz AEW



Newz

Kenny Omega nous donne de ses nouvelles

 

Invité du Wrestling Observer Radio, Kenny Omega nous a donné de ses nouvelles concernant son état physique.

Il nous dit :

“Le plan, bien sûr, et peut-être ai-je été un peu trop optimiste, j'espérais être de retour en février. Ce n'est plus le cas. Cela ne veut pas dire qu'il y a eu un énorme accroc ou quelque chose qui ne va pas du tout, ce n'est pas ça. C'est juste qu'en essayant d'obtenir des rendez-vous et de régler certaines choses, on se dit : "Oh oui, je peux appeler un numéro et être reçu le lendemain". Malheureusement, il y a parfois des listes d'attente ou d'autres complications qui créent des rendez-vous de suivi et des choses comme ça, et toute l'affaire COVID, qui a tout fait reculer d'environ deux semaines. J'ai donc manqué des rendez-vous, ce qui m'a obligé à en prendre d'autres et à prolonger le délai. Cette partie du processus de guérison est toujours vraiment loufoque. C'est toujours en bonne voie. Je me sens toujours un peu mieux au fur et à mesure que le temps passe, et ce, sans avoir à subir de procédures majeures. Il suffit de travailler avec les entraîneurs et de faire une bonne rééducation pour renforcer les zones environnantes des parties blessées du corps.”

 

 
 

Kenny Omega explique ensuite qu’il voulait quand même se donner a fond pour les fans et pour le bien de la storyline malgré ses blessures :

“Je voulais tromper les fans. Je ne voulais pas qu'ils pensent : "Kenny fait du bon boulot pour quelqu'un qui est blessé. Je ne voulais pas que cela leur traverse l'esprit. Je voulais me construire comme un champion qu'ils voulaient voir vaincu. Il y a eu des moments plus difficiles que d'autres. Quand j'étais à IMPACT et que mon hernie s'est vraiment détériorée, ils ont fait beaucoup d'enregistrements à l'arène de Nashville sans fans, et je faisais quelque chose chaque semaine, je n'avais pas nécessairement un match tout le temps, mais c'est arrivé au point où je faisais un tag à six pour une émission spéciale, un autre tag à six pour une émission de télé, peut-être un autre tag, et le jour suivant serait un match de pay-per-view, et le jour d'après serait l'enregistrement de la télé de suivi et ces jours-là auraient peut-être un match, mais beaucoup de run-in, d'interviews, de promos. Je me souviens avoir eu à faire un run-in et chaque pas me donnait l'impression d'être frappé dans l'estomac avec une sorte d'objet pointu. Scott D'Amore m'a dit après : "Kenny, on a dû couper tout ce segment parce que tu ressemblais à un homme de 95 ans qui courait vers le ring". C'était mauvais. Je ne pouvais pas faire un run-in, c'était un walk-in. Il n'y avait plus d'adrénaline. J'en suis arrivé à un point où tout ce que je pouvais ressentir était la douleur et c'était tout. J'ai tenu tout le monde au courant. J'en ai parlé à IMPACT, à Tony Khan, et j'ai dit : "Je peux me rendre là-bas et faire ce que nous devons faire, mais je dois vraiment choisir les moments où je pousse, parce que si je le fais tout le temps, je n'arriverai jamais à un point où je peux le faire."

 

Il termine en nous disant qu’il veut vraiment s'occuper de cette hernie quitte à revenir plus tard sur les rings :

"L'hernie est absolument quelque chose que je veux faire soigner maintenant. La dernière chose que je veux faire, c'est... les médecins me disent, 'tu as une hernie ombilicale, elle va finir par s'aggraver et tu devras la faire soigner, mais tu peux la laisser se déchirer pour le moment'. Je ne voudrais pas revenir et, disons, que quelque chose se produise et que l'hernie se déchire et que mes intestins se répandent partout. Ce serait nul de prendre ce temps libre, de revenir, et de dire immédiatement : "Non, j'ai besoin de cette autre opération maintenant. Je veux que ce soit fait maintenant. Pour être capable de marcher et de vivre, c'est comme un processus de cinq jours. Pour être capable de prendre un impact sur la zone de l'abdomen, il faudra six à huit semaines avant que je puisse le faire ou que je sois autorisé à le faire. Peut-être que mon facteur de guérison se mettrait en marche et que ce serait plus rapide, il faut écouter les médecins à ce moment-là. Pour l'instant, c'est le temps de récupération le plus long auquel je dois faire face. Dès que je me serai occupé de cela, une fois les huit semaines écoulées, je ferai probablement mon retour. Dans l'intervalle, j'ai plusieurs traitements pour le genou à venir.”

 

Aucune date de retour pour Kenny Omega n’a été annoncée mais il ne serait pas impossible que ça arrive dans un avenir très proche surtout quand on voit l'avancée des storylines autour du Bullet Club et The Elite. Avec le PPV Revolution dans moins de deux semaines, les spéculations autour d’un retour du Cleaner vont bon train actuellement.

La santé passe avant tout et on espère voir un Kenny Omega au meilleur de sa forme dans un futur proche.

Crédit photo : AEW


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?
Encore plus: |

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2022 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche